20150618_105434
une Gaillarde, plantée dans le massif devant la maison.

Nous sommes le 18 juin et aujourd’hui, c’est la « grande visite » de ma puéricultrice pour mon renouvellement d’agréments.

Je reste confiante, cependant il y a toujours le petit coup de pression qui subsiste 😉 Le rendez-vous est prévu pour l’après-midi.

Ce matin, je continue avec Enora, la petite activité pour la fête des papas. Un petit truc tout simple, qu’elle a fait de ses mains, avec un petit coup de pouce pour le découpage et le positionnement (voir article suivant). Ensuite, comme le temps le permet, nous sortons la grande poussette et partons dans les chemins boisés, puis nous nous rendons vers la petite ferme près de la mairie.

20150618_110550
« Bonjour les moutons ! »
20150618_110602
« vite au hangar ! »

La matinée passe vite, nous déjeunons, puis l’heure de la sieste est arrivée.

La puéricultrice est ponctuelle et arrive avec le sourire. Elle s’installe et l’entretien commence. Comme les enfants sont à la sieste, elle ne va pas les déranger. Elle a une bonne mémoire et se souvient de l’agencement des chambres depuis son dernier passage en septembre dernier. Elle fera la visite du bas et ne fera pas de remarques particulières. Elle a repéré le détecteur de fumées du salon (mais pas celui en haut de l’escalier 😉 ), constate que tous les documents de l’assurance habitation et professionnelle ainsi que des véhicules sont en règles. Je précise que le ramonage de la cheminée a été fait et qu’il y a un nouveau système de chauffage neuf depuis fin Avril. Ma puéricultrice n’a pas vraiment besoin de poser de questions, car je sais en gros ce qu’elle attend de moi. J’ai même ajouté que les travaux ont été peu bruyants et qu’ils ont été réalisés pendant mes congés ; je tenais à ce que les enfants ne soient pas dérangés. J‘avais préparé comme d’habitude et de ma propre initiative des plannings pour cet été, pour la rentrée avec les nouveaux enfants, mais avec créneaux horaires détaillés et couleurs…ce qui est plus lisible que le document que la PMI nous fournit.

« C’est parfait » me répondra-t-elle.

L’entrevue s’est bien passée, elle était très décontractée. Nous avons longuement discuté et fait le point sur ces 5 années écoulées. J’ai été très franche avec elle, comme à l’accoutumée et elle le sait. Nous avons un gros point commun : notre côté « carré », une qualité certes mais qui ne doit pas se retourner contre nous et nous faire passer pour des insensibles protocolaires robotisées. 🙂 Un détail qui reste de mon ancienne profession mais qui laisse tant de choses claires et transparentes.

Je lui ai dit que j’apprécie beaucoup de travailler avec elle et que j’ai beaucoup de chance d’avoir une puéricultrice pédagogue qui sait faire réfléchir et se poser les bonnes questions. Toutes mes collègues de France et de Navarre ne sont pas loties comme moi et sont à la merci de leur PMI, à défaut de leurs employeurs.

J’ai poursuivi que même si j’ai eu des joies et des déceptions, je ne regrettais pas mes décisions, que si je devais le refaire, je le referai car je m’assume pleinement. Je lui ai dit que je ne me « plains » pas car je lis des situations très difficiles pour d’autres consoeurs et sans soutien de leur PMI. Je lui ai dit que je continuerai à défendre ma profession pour qu’elle soit mieux valorisée… nous autres ass’mats nous devons d’avoir du caractère pour nous défendre des méprises et du manque de reconnaissance. Personnellement, il faut savoir concilier l’humain, le professionnalisme sans pour autant se faire manger à n’importe quelle sauce. Seule l’Expérience permet de se forger à bon escient et d’avoir du recul, il faut continuer à travailler et persévérer, rien est acquis.

Je sens depuis quelques temps que ma puéricultrice me fait confiance, à moi de garder le vent en poupe.

Renouvellement accepté pour 4 enfants, dont un plus de trois ans, comme à l’heure actuelle, à la différence que cette dernière place peut être modulée 😉 🙂

Une belle récidive de 5 ans……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *